Géopolitique Afrique : Plusieurs frontières ont été fermées par le gouvernement à cause du djihadiste

Géopolitique Afrique : Plusieurs frontières ont été fermées par le gouvernement à cause du djihadiste

Pour un petit rappel académique, la géopolitique englobe deux analyses : une analyse politique et géographique d’un pays. D’un point de vue général, l’Afrique passe dans la phase de mondialisation et un problème, les matières premières sont rares et ils coûtent très cher.

Du coup, plusieurs acteurs économiques étrangers se logent dans ce pays. D’un côté, on a toujours le conflit d’ethnie en Afrique.

Quels sont les atouts de l’Afrique ?

L’Afrique est un continent qui dispose une grande potentialité de richesse naturelle et minière. En plus avec sa population jeune, il peut disposer des bons ouvriers capables de soulever une montagne. Ce qui leur manque, c’est des gens intellectuels qui leur ouvrent le chemin vers le succès. Cette faiblesse a été vite détectée par le peuple occidental, les Asiatiques, etc., et ils en ont profité pour fracturer l’économie africaine. Les pays africains peuvent aisément profiter de cette richesse naturelle pour produire de l’énergie, dommage que leur économie est encore en captivité avec la politique étrangère. Le comble est qu’il n’y a pas de distribution correcte entre ses pays étrangers maîtres des ressources économiques de l’Afrique et la population sur terrain. L’espoir est de changer les choses pour avoir un équilibre dans cette situation.

Une virée dans le djihadisme

Le djihadisme est un dogme politique et religieux né en Islam ayant pour objectif de réclamer les territoires par le biais de la violence. Cette idéologie s’est répandue dans le monde et a atteint l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient en entier. La guerre n’en finit pas, et cela a commencé en Afghanistan en 1980, jusqu’à maintenant, il n’y a pas d’ententes possibles. La pensée djihadisme a pris place aux Africains, parce qu’ils étaient traités de « Sauvage » par ces pays occidentaux, et pourtant, ces peuples sont leurs ressources de main-d’œuvre. 

Le résultat est simple, il existe trois religions en Afrique : le christianisme, les musulmans, et l’animisme qui sont en conflit actuellement.

Articles similaires

Géopolitique et investissement: faut-il craindre les fonds souverains?

Géopolitique et investissement: faut-il craindre les fonds souverains?